Association
Le Thé vert, un Art de vivre

A propos des thés verts japonais

Caractéristiques des thés japonais les plus connus

Le Sencha

Apparu en 1738, c'est le thé le plus populaire et le plus consommé au Japon.

Un des producteurs d'Uji (Kyoto), Sohen NAGATANI, a inventé une nouvelle méthode de fabrication du thé vert. (passage rapide des feuilles à la vapeur, malaxage sur du papier japonais (Washi) et séchage).

Le Sencha se divise en deux variétés :

  • le futsumushi sencha
    ❊futsu veut dire «habituel, standard», et mushi «passage à la vapeur»
  • le fukamushi sencha
    ❊fuka signifie «profond»

La plus grande différence, entre les deux est la durée du chauffage à la vapeur. Le futsumushi sencha a subi un étuvage de 25~30 secondes. Le fukamushi sencha a subi un chauffage à la vapeur d'une durée plus longue, ce qui donne des feuilles plus morcelées. Le futsumushi sencha infusé, de couleur verte légèrement teintée de jaune, allie harmonieusement douceur, amertume et astringence. Le fukamushi sencha, d'un vert foncé, est plus doux et son arôme est moins prononcé que celui du futsumushi sencha.

Le Gyokuro

Thé vert japonais de qualité supérieure, on peut dire que c'est le grand cru du thé vert japonais. Un parfum unique, une saveur riche, ronde en bouche et une certaine douceur le caractérisent.

La culture de thés de grande qualié comme le Gyokuro et le Tencha (le Matcha) est très particulière : avant la cueillette, les plantations sont couvertes de stores en roseau pour protéger les pousses et les feuilles du soleil (technique de culture couverte "ôishita").

Le Gyokuro doit être préparé avec très peu d'eau à très basse température et beaucoup de feuilles.

Le Tencha (le Matcha)

C'est le thé en poudre qu'on utilise pour la cérémonie du thé.

Cultivé et couvert comme le Gyokuro, ce Tencha va, après un processus de mouture, donner le Matcha.

Ce thé n'est pas infusé, mais dissous dans de l'eau bouillante. Il possède un arôme exceptionnel et un goût incomparable, très capiteux. Sa préparation permet d'en assimiler tous les composants bénéfiques.

Le Bancha

Thé ordinaire, fabriqué de la même manière que le sencha avec des feuilles d'été, c'est-à-dire de récoltes tardives (3ème~4ème récoltes).

Le Bancha qui a moins de saveur que le sencha est un thé au goût frais et léger, avec une agréable astringence. Rafraîchissant, il est très plaisant après un repas. Mais le Bancha, c'est aussi et surtout une grande variété de thés régionaux, par exemple le Goishicha (département de Kochi), le Awabancha (Tokushima) et le Kurocha (Toyama) etc... Ces thés régionaux sont très peu commercialisés, mais très particuliers et très intéressants.

Le Genmaicha

C'est un thé qui est composé de bancha (ou de sencha de qualité inférieure) et de riz grillé (dans des proportions fixées par les commerçants). On y ajoute quelquefois du riz soufflé.

L'arôme particulier du riz grillé et la fraîcheur du sencha ou du bancha en font une boisson très délicate que les enfants et les personnes âgées peuvent consommer sans réserve en raison de sa quantité infime en caféine.

Le Hojicha

Il résulte de la torréfaction du sencha ou du bancha, ce qui lui donne un goût léger et un parfum intense, d'une saveur délicieuse. La torréfaction permet de diminuer la teneur en tanin et en caféine, et ainsi son astringence.